Les éclaireureuses

Les éclaireureuses sont une espèce sauvage et autonome, qui part à l’avance(ture) sur la prochaine étape de la caravane. Leurs missions, s’illes l’acceptent consistent à :

– Trouver un ou des lieux pour installer le village nomade (yourtes, caravanes, autres structures…)
– Accès à l’eau, à l’électricité (éventuellement), WC (sciure, PQ…), bois pour le feu…
– Se mettre d’accord sur les limites et les attentes de celleux qui nous accueillent
– Point légal sur les environs : police, tapage, voisin.es…
– Préparer les solutions d’autonomie culinaire (productrices locales pour échanges contre coups de main, arbres, forêts, champs pour glanage, marchés et supermarchés pour la récup, bon plans en tous genres)
– Approvisionnement matos (ami.e.s artisan.e.s, déchetteries, récups matos divers…)
– Lieux pratiques: douches, pharmacie, hôpital, poubelles, parking, lavelinge, connexion internet, téléphone, abri couvert…
– Contacter des complices potentiel.les: ateliers vélorutionnaires,  fermes collectives ou familiales, squats, jardins partagés, assos, désobéissant.es, la Conf, faucheureuses, ville en transition, guérilla jardinière, troupes de théâtre, fanfares, démosphères, médias alternatifs, graffeurs, permas…
– Discussion (décision ?) pour des actions, activités, ateliers, … connectés au contexte local et aux gent.e.s qui nous accueillent.

Les éclaireureuses assurent les bases matérielles et pas que pour l’arrivée de la troupe. Illes sont les premièr.es relais de notre esprit et de notre joie de vivre avec nos futurs ami.es locaux.

Laisser un commentaire